logo univers cbd

Pourquoi le CBD est-il interdit en France ?

marijuana leaf on metal iron fence 2022 03 09 05 52 59 utc

Pourquoi le CBD est-il interdit en France ?

Le CBD est une substance de plus en plus utilisée par le plus grand nombre. Présentant de nombreux bienfaits, de multiples questions se posent quant à la légalité de celui-ci. Quels sont les modes d’administration de cette plante ? Que peut-on consommer et où s’en procurer ? Découvrez tout ce qu’il faut savoir sur le cannabidiol et sa légalité.

Cet article devrait vous intéresser : Mais pourquoi le CBD est si cher ?

CBD : qu’est-ce que c’est ?

Le cannabidiol, autrement appelé CBD, provient de la plante qu’est le chanvre. Cette plante présente plusieurs cannabinoïdes dont le CBD et le THC, les plus connus. Si le THC est la molécule la plus recherchée par les consommateurs, le CBD prend progressivement sa place sur le marché.

En effet, il devient de plus en plus populaire, présentant de multiples bienfaits. Désormais, cette substance est consommée, essentiellement pour ses propriétés relaxantes ainsi que son absence de nocivité et de toxicité. Le cannabidiol ne présente aucun effet psychoactif et apporte uniquement une sensation de bien-être.

Présent sur le marché français, le cannabidiol est aujourd’hui proposé sous différentes formes : 

  • Huiles
  • Fleurs
  • Résines
  • E-liquides
  • Cosmétiques
  • Extractions

Ces différents procédés de consommation permettent de profiter des multiples bienfaits du CBD. En effet, celui-ci peut être utilisé dans le cadre d’un traitement de l’anxiété, pour soulager des douleurs ou encore en dermatologie pour ses propriétés anti-inflammatoires notamment. S’il n’est pas considéré comme un médicament, le cannabidiol est qualifié de complément alimentaire.

La différence entre CBD et THC

Le THC fait partie des cannabinoïdes du chanvre les plus connus puisqu’il est recherché pour ses effets psychoactifs, psychotropes. Contrairement au cannabidiol, le THC est considéré comme stupéfiant.

Ces deux substances actives du chanvre présentent des effets bien différents sur l’organisme. Le THC est recherché pour donner l’impression de “planer” tandis que le CBD est utilisé pour ses propriétés relaxantes. L’autre différence qui distingue ces deux molécules est que le THC est illégal, à l’inverse du CBD qui peut être consommé légalement.

Quels sont les effets du CBD ?

Le cannabidiol est principalement consommé pour les effets de bien-être et d’apaisement qu’il procure. En effet, le produit active certains récepteurs comme les récepteurs de sérotonine et de l’anandamide par exemple. Il agit également comme un anxiolytique.

Les différentes propriétés du cannabidiol permettent alors de nombreux bienfaits. Les consommateurs de cette substance cherchent à soulager des douleurs, à favoriser l’endormissement ou encore à limiter le stress et l’angoisse par exemple.

Si les vertus du CBD sont multiples, il existe toutefois quelques contre-indications non négligeables. Durant une grossesse, par exemple, la prise de CBD est fortement déconseillée. Le produit est aussi déconseillé aux personnes cardiaques ou aux personnes présentant des problèmes artériels.

Quelles sont les autorisations françaises concernant la consommation de CBD ?

S’il est essentiel de savoir que le CBD n’est pas considéré comme médicament, mais comme complément alimentaire, c’est parce que la consommation et la communication autour de celui-ci sont encadrées.

Qualification et publicité

Les propriétés thérapeutiques du cannabidiol ne peuvent être mises en avant puisqu’il est un produit en vente libre. Pour qu’un produit, composé de cannabidiol, puisse présenter ces propriétés thérapeutiques, il doit être autorisé par l’Agence Nationale de Sécurité du Médicament.

Alors considéré comme complément alimentaire, tout produit contenant du CBD ne peut présenter des notions de médicaments ou des traitements médicamenteux. Les campagnes publicitaires concernant des produits composés de cette substance sont également interdites lorsque ces dernières portent potentiellement à confusion avec le cannabis qui, lui, est illégal.

La consommation de CBD en France

Les lois ne s’adressent pas directement au CBD en France. En effet, qu’il s’agisse de production, de vente ou de consommation, aucune loi ne concerne le CBD à proprement parler. En revanche, la vente de chanvre est autorisée par la législation européenne lorsque celui-ci dispose d’un taux de THC inférieur à 2 %.

Ainsi, la vente, l’achat et la consommation de CBD sont autorisés en France ainsi que dans de nombreux autres pays. Certains pays, comme la Belgique, classent le CBD comme “autres tabacs à fumer”. Cependant, lorsqu’il est consommé dans un cadre médical, industriel ou alimentaire, un régime juridique différent est appliqué. 

Le CBD n’est alors pas interdit, à la différence du THC. En effet, la consommation et la commercialisation de THC sont illégales puisque ce produit est classé comme stupéfiant. La production, le transport et la fabrication sont également interdits. Puisque le CBD n’est pas considéré comme stupéfiant, il échappe à cette réglementation et peut donc être produit, vendu, acheté et consommé.

Le gouvernement publie aussi des arrêtés interdisant le CBD sous certaines formes comme la vente de fleurs. Cette interdiction concerne alors le cannabis à fumer ainsi que les infusions.

Se procurer du CBD

Il est désormais enfantin de se procurer du CBD en France. Suite au développement de cette substance, suite à l’accroissement de la demande, un grand nombre de boutiques, en ligne et magasins physiques, proposent divers produits composés de cannabidiol. Cette substance est alors, comme évoqué précédemment, vendue sous plusieurs formes.

Cet article devrait vous intéresser : Peut-on acheter des produits de CBD en pharmacie ?

Lorsque l’on souhaite acheter du CBD, il est essentiel de considérer la qualité des fleurs récoltées. En effet, cette dernière influence grandement les effets provoqués lors de la prise de CBD. Aujourd’hui, on retrouve du cannabidiol dans des tisanes, des infusions, dans des liquides de cigarettes électroniques ou encore dans des produits cosmétiques.

En pharmacie, quelques médicaments contenant du cannabidiol sont proposés, autorisés par l’ANSM. En revanche, les pharmacies ne disposent pas de fleurs de CBD, d’huiles ou d’infusions. 

Ces articles CBD devraient vous intéresser

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.